Rechercher
  • One Sina

Lune en vers

Elle sauvait le monde, le sauvait le temps qu’il fallait. Jusqu’à que le monde l’abandonne car il était sauvé. Alors elle se retrouvait envahie des derniers Espoirs. Alors on la retrouvait endormie au bord d’un soir. Elle parlait de la Lune en vers et la beauté de l’Univers. Les astres enivrèrent le monde sauvé jusqu’en hiver. Arrivèrent les premières constellations, un ciel dessiné. Encore une fois, sauvé. Et seule, elle, laissée incertaine dans des Amours comme ça, savait.

Utile quant aux coeurs fragiles, une fois de pierre ou d’acier se passaient d’elle. Apprendre à un ange comment se passer d’ailes. La Lune en vers ce soir au bord de l’Univers. Encore un monde à sauver, elle savait le faire. Des poèmes divulgués dans des décors sans langages. Des yeux posés sur des âmes sans visages. Ses yeux ouverts jusqu’en hiver. Et la Lune en vers posée sur l’Univers. La seule, vraiment, qui comprenait sa douleur. Debout en face d’un regard trop froid, et c’était l’heure. Encore un monde à sauver, elle allait le faire. Et ce monde à sauver ressemlait à l’Enfer. Et si, parfois il arrivait qu’elle meurt, elle survivait de son encre toujours rimée. Et si, parfois, arrivait l’heure, elle survivait de son Amour toujours éspéré.

Mourir en aimant n’est pas mourir. Écrire en guérissant, c’est ça écrire. Que même si les histoires finissaient mal, elles étaient pleines d’Espoir avant de se terminer. Peut-être pour le mieux ou peut-être pas, en tout cas elles ne savent pas t’oublier. Histoire après histoire, monde après monde à sauver, que faire de toi ?

Essayer de te laisser, sinon t’aimer encore une fois. Le choix étant vite résolu, elle savait qu’en t’aimant, elle se sauvait. Pourtant prévenue des risques d’une telle danse, elle dansait encore. Et répétant jusqu’à des jours que l’on ne compte même plus que mourir pour toi n’est pas la mort.

Et si parfois elle te perdait, et s’il fallait te sauver, elle savait le faire.

Pourtant,

Ô Lune en vers, où es-tu dans l’Univers ?




108 vues1 commentaire

©2019 by One sina. Designed by Virgil Caffier